Meijin 2012 : Arthur Juigner, deuxième du tournoi junior

Le jeune Arthur Juigner (10 ans) a terminé deuxième en catégorie junior du Meijin, le plus grand tournoi d'Othello Japonais. Il n'a manqué la première place qu'à un pion près. Chez les femmes, Mami Yamanaka l'a emporté. Chez les hommes, c'est Kazuki Okamoto qui a raflé la coupe. Voici le récit de cette aventure rendue possible par l'invitation de la Fédération Japonaise d'Othello.

 

Le Japon est de très loin le plus grand pays du Monde de l'Othello. Et le Meijin est le plus grand tournoi d'Othello du Japon. Le jeune français Arthur Juigner, 10 ans, a été invité tous frais payés par la fédération japonaise à ce prestigieux événement, en catégorie Junior. Il terminera deuxième sur environ 175 participants. Voici le récit de ce tournoi, relaté par Doris, la maman d'Arthur.

 

L'arrivée au Japon est impressionnante

 

Samedi 3 mars 2012, 10h du matin, nous voici enfin au cœur du sujet. Avec Arthur, nous avions atterri trois jours plus tôt au Japon. Invités et accueillis avec ce merveilleux sens de l'hospitalité dont nous ne serions peut-être pas capables, nous avons visité de magnifiques lieux tel Kamakura, ancienne capitale nippone où cohabitent temples et sanctuaires de diverses religions en toute simplicité et splendeur. Plus ou moins perturbés par le décalage horaire, nous arrivons donc dans LE temple de l'Othello. Meijin féminin et Meijin junior doivent commencer de façon imminente.

 

 


Une salle à la mesure de la popularité d'Othello au Japon

 

Une foule se presse pour l'inscription au tournoi

 

Les famille affluent. Inscriptions, derniers préparatifs avant les discours inauguraux, rangées de chaises pour spectateurs, enfants pressés de jouer, participantes du tournoi féminin aux airs faussement détendus, appareils photos brandis de partout, poses des stars (par exemple anciens champions du Monde) devant la galerie de posters et autres coupes remportées depuis des décennies. Le tout dans une sage effervescence nippone.

 

Un bruit assourdissant de pions qui se retournent

 

Enfin, la première ronde commence. Les enfants font un « pierre-feuille-ciseaux » pour déterminer celui qui choisit la couleur. Puis les pendules sont…lancées. Là, je regrette de ne pas pouvoir enregistrer le son ! Certes, les dames jouent aussi et on entend le traditionnel retournement des pions sur les plateaux Tsukuda. Mais le fplkfplkfplk assourdissant des 15 premiers coups des enfants est invraisemblable. Leurs petites mains bougent à peine et les index commandent la parfaite valse des disques comme s'ils ne faisaient que cela depuis des années. Le style d'Arthur est très différent (plop, plop plop, et à la fin de la rangée on remet à peu près droit), c'est peut-être pour cela qu'ils le photographient 

 

 

 

Arthur en finale !

 

Chez les juniors, Arthur arrive vite en tête, non sans efforts. Notamment à la troisième ronde où il rencontre Yugo Hoki. Après quatre rondes seulement, les deux finalistes attendront de jouer dans une salle voisine pendant que les autres se disputent la cinquième partie. Des joueurs très forts se retrouvent ainsi dans le « peloton », sans autre consolation que d'attendre l'année suivante.

 

Pendant la finale junior, Arthur opte pour le choix de la couleur. Les joueurs jouent de façon bousculée au début, laissant s'infiltrer de mauvais coups, puis manquent quasiment de temps. Arthur a accès à la victoire lors de son dernier coup (Blanc) mais joue la mauvaise case, celle qui donne la nulle. Comme il a choisi la couleur, la nulle est synonyme de défaite (c'est la règle, au Japon). Le vainqueur junior 2012 est donc Akinori Nakaoka.

 

Mami Yamanaka remporte le tournoi féminin

 

Chez les dames, la néerlandaise Jiska Helmes remporte la première ronde, ne fait que nulle à la deuxième pour avoir oublié de retourner des pionsmais garde un bon niveau au fil du tournoi et vise la finale.
Le tournoi féminin reprend après que tous aient suivi la finale junior transmise et commentée, entre autre par Yusuke Takanashi. La finale dames verra s'opposer Mami Yamanaka et Jiska Helmes, 36 -28, nouvelle victoire japonaise.

 

Place au tournoi Senior

 

Dimanche matin, 125 joueurs préinscrits sont attendus et il faudra rajouter des tables pour accueillir plus de 140 participants au 33è Meijin Sen (senior) ! Nous découvrons que chaque joueur tire au sort son appartenance à un des deux groupes, A ou B. Système suisse, sept rondes, pour chaque groupe, puis le meilleur de part et d'autre ira en finale. Partie unique disputée dans la foulée.

 

 

Les joueurs étrangers (avant le tournoi), J.Helmes (NL), B.Steentoft (SE),
K.Yang (HK), J.Fu (CA), A.Juigner (FR), A.Koh (SG), M.Odegaard (NO),
présentés par monsieur Koide, notre dévoué accompagnateur.

 

Une incroyable concentration de joueurs de classe mondiale

 

La concentration est palpable, les 20 minutes par joueur passent vite. Peu de loisir de discuter autour d'une table de jeu à l'issue d'une partie. Nous avons assisté ce jour-là à un évènement réunissant sans doute le plus grand nombre de très bons joueurs au Monde. Le classement final de plusieurs champions du Monde présents, dont l'actuel, Hiroki Nobukawa, laisse rêveur quant au nombre de japonais capables de ce même exploit.

 

Au moment de la finale (l'Europe se réveille tout juste), on transmet la partie sur Live Othello et je regrette qu'on ne puisse vous donner aussi un petit panorama de la salle, avec commentateurs prestigieux, spectateurs, enthousiasme, étouétou.  S'ensuivra une belle remise de dan, de récompenses et de l'unique coupe tant convoitée.

 

Bravo à Kazuki Okamoto, grand vainqueur du jour de ce tournoi de maître, ainsi qu'à Mami Yamanaka et Akinori Nakaoka ! Une seule conclusion : si vous êtes passionnés d'Othello et que l'occasion se présente, participez à un Meijin !

 

Doris Juigner

 

 

Kazuki Okamoto, vainqueur du tournoi senio.Toutes les distinctions, dan, médailles
et coupe sont solennellement remises par Monsieur Goro Hasegawa en personne.

 

6 commentaires pour “Meijin 2012 : Arthur Juigner, deuxième du tournoi junior”

  1. Le Jacques Ovion dit :
     

    Nos amis nippons semblent se rapprocher peu à peu du record d’avant la FFO de 200 participants dans une même salle à un tournoi sur une journée. Bravo à eux. Cela pourrait nous donner l’idée d’élargir la catégorie junior, par exemple jusque 25 ans, tout en la distinguant strictement de celles des scolaires.
    Le reportage ne précise pas en effet qu’en Extrême-Orient les soi-disant “juniors” s’arrêtent en fait à douze ans… Cela permettra quand même à Arthur d’y retourner l’an prochain. J’étais très ému, dans le groupe FFO spécifique aux tournois, de poster un long message à chaud le matin-même du résultat de ces Meijins catégoriels. Encore bravo à Arthur et à sa famille puisque le papa était déjà à Newark.

  2. Le Paul Ralle dit :
     

    Bravo à Arthur !

  3. Le Tapsoba dit :
     

    Mes respects
    Roi Arthur

  4. Le Gurnandco dit :
     

    Well done Arthur !

  5. Le Doris Schneider dit :
     

    Je renouvelle ici un grand merci à Megahouse, et aussi à chacun et chacune de ceux qui nous ont entouré avant tant d’attention et de générosité tout au long de notre séjour.

    Il ne serait pas étonnant que les Meijin fassent partie des incontournables rendez-vous internationaux du top de l’Othello à l’avenir !

  6. Le Sandry dit :
     

    Tout d’abord un grand merci Doris de nous avoir fait partager ce voyage, l’ambiance et ce baptème réussi d’Arthur au “Pays des pions qui font fplkfplkfplk” - ils faut l’avoir entendu une fois pour se rendre compte qu’après le retour aux vieux jeux alvéolés est impossible ^^ Et un grand bravo à Arthur qui a confirmé, et de quelle manière, tout le bien qu’on pensait déjà de lui en France. C’est sûr maintenant ils vont l’avoir à l’oeil ! Et comme il faut toujours une marge de progression, la prochaine fois le coup 58 sera le bon ;-D

Laisser un commentaire


Contactez-nous !